budget

Investir en LMNP ancien ou en LMNP neuf ?

Arthur souhaite se constituer un patrimoine immobilier rentable sur le long terme, et décide d’investir dans la location meublée non professionnelle ou LMNP. La question qu’il se pose porte toutefois sur le choix du bien : l’acheter neuf ou l’acheter ancien ? Voici les avantages de l’un et de l’autre de ces deux options.

LMNP ancien : encaisser des revenus immédiats

En investissant en LMNP ancien, Arthur achète le bien sur le marché de seconde main, c’est-à-dire auprès d’un investisseur sortant.

Par conséquent, le bien est déjà loué, Arthur ne s’appropriant en réalité que le statut de loueur LNMP, le bail locatif continuant à courir pendant la période convenue. Arthur encaisse alors des loyers immédiats.

Par ailleurs, le bien étant d’occasion, le prix de l’acquisition est moindre par rapport à celui acheté en VEFA. Si des travaux de rénovation doivent être entrepris, Arthur peut imputer les dépenses y afférentes au même titre qu’un déficit foncier, qui pourra alors être déduit de sa base imposable.

LMNP neuf : choisir entre plusieurs options défiscalisantes

Si en revanche, Arthur opte pour un bien neuf, il profite des avantages suivants :

  • il signe en VEFA c’est-à-dire que la vente se fait sur plan. Arthur choisit donc lui-même le nombre et la disposition des pièces, l’orientation du bien, et en résumé le plan de celui-ci.
  • il peut opter pour le régime Censi-Bouvard, qui est un outil défiscalisant pour les biens neufs uniquement.
  • Arthur a la possibilité de récupérer la TVA qu’il a payée au moment de l’achat du bien. Dans ce cas, ce dernier doit être géré par un tiers (une résidence avec services telle que la résidence étudiante, la résidence senior ou encore la résidence de tourisme), sauf si Arthur le conserve pendant au moins 20 ans.
  • Arthur défiscalise, en optant soit pour le régime réel d’imposition, soit pour le régime micro BIC.

Commentez !